Enfin des photos du séchoir à plantes. Réalisé dans le moulin, le lieu est sombre et peu propice aux photos.

Pascal l’a construit à partir de ses cours au BPREA (Brevet professionnel responsable d’entreprise agricole) de Montmorot et d’un modèle d’un producteur de ppam (plantes aromatiques et médicinales) d’Isère qui l’avait accueilli en stage il y a deux ans.

Réalisé en panneaux d’OSB, il est composé de 3 compartiments : le panneau de gauche comprend le déshumidificateur et le ventilateur, les deux panneaux de droite accueillent les claies pour le séchage des plantes.

Les deux compartiments de droite pouvant accueillir 10 claies chacune. On peut choisir la vitesse du ventilateur, par contre il ne faut pas oublier de retirer l’eau du déshumidificateur.

Cueillette de la marjolaine pour étrenner le séchoir. On est largement en avance mais la plante est belle donc on y va ! Une fois séchée , il faudra l’émonder, c’est-à-dire séparer les feuilles des tiges.


Laurence

Ex archiviste, Laurence fait du wwoofing depuis 2010 dans plusieurs fermes bio. Elle a suivi plusieurs modules sur la culture et la transformation des plantes aromatiques.

2 commentaires

Sébastien · 1 mai 2020 à 10h39

Coucou les copains,
Bravo pour cette première récolte, j’espère pour vous que ça sèche bien.

Petit bémol en prime, tout le monde dit couramment “marjolaine” mais si je ne me trompe pas, d’après les photos, il s’agit d’origan (origanum vulgare). En herboristerie et en détermination végétale, la marjolaine (origanum majorana) c’est autre chose et elle n’a pas les même propriétés.
Aller, les herboristes, soyons rigoureux pour éduquer le grand public!
Des bises
Sébastien

    Laurence · 3 mai 2020 à 14h05

    Bonjour Sébastien,
    effectivement, les risques de confusion sont courants à propos de la marjolaine et de l’origan qui sont de la même famille. La marjolaine est même considérée comme la forme cultivée de l’origan. Comme on va aussi commander de l’origan à la pépinière Biotop chez qui on prend nos plants, on vous invite à venir comparer, débattre et déguster les deux sortes pour trancher, ce qui ne retirera rien aux qualités aromatiques de ces petites plantes !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.