C’est à Coopaparis que Pascal et moi  nous sommes rencontrés en 2014 quand la coopérative alimentaire s’est ouverte rue Myrha.

Issue d’une AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), la coop installée dans un petit local ne faisait que des produits secs puis s’est mise au frais. Sans salarié.e ni intermédiaire pour les achats, ce sont les coopérateurs et coopératrices qui choisissent les produits majoritairement bio et le plus local possible.

On a même fabriqué les tabliers !

Pour en savoir plus : www.coopaparis.fr

Catégories : quotidien

Laurence

Ex archiviste, Laurence fait du wwoofing depuis 2010 dans plusieurs fermes bio. Elle a suivi plusieurs modules sur la culture et la transformation des plantes aromatiques.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.